AGENDA

10 juin 2022

PART 1 ECHOES

Vernissage

18:00

Performance Lara Dâmaso

19:00

Dj sets HAYA33 et soungou

20:00
24 juin 2022

PART 2 ECHOES

Performance Mario Espinoza

19:00
25 juin 2022

PART 2 ECHOES

Performance Nikima Jagudajev

19:00

Performance Tarren Johnson

20:00

Dj set Tina Omayemi Reden

21:00
22 juil. 2022

SILHOUETTES

ECHOES, 10.6. – 16.7.2022

Lara Dâmaso avec Nikima Jagudajev, Tarren Johnson, Mario Petrucci Espinoza

PART 1
Ve, 10.6.2022
18:00 Vernissage
19:00 Performance Lara Dâmaso
20:00 DJ set HAYA33
22:00 DJ set soungou

PART 2
Ve, 24.6.2022
19:00 Performance Mario Espinoza

Sa, 25.6.2022
19:00 Performances Nikima Jagudajev
20:00 Performance Tarren Johnson
21:00 DJ set Tina Omayemi Reden

Finissage
Sa, 16.7.2022, 12:00-18:00

Horaires d'ouverture
Je/ve, 17:00-20:00
Sa/dim, 12:00-18:00


«The voice is stubbornly, insistently, unabashedly bodily»
– Adriana Cavarero, «For More Than One Voice: Towards a Philosophy of Vocal Expression» (2005)

ECHOES est une exposition en deux parties sous forme de carte blanche à l'artiste performance Lara Dâmaso (1996, Biel/Bienne, vit à Zurich). À travers cette exposition, elle poursuit sa recherche autour de la voix et de son potentiel intime, émotionnel, thérapeutique et politique. L’environnement de la KRONE COURONNE sert de plateforme à la voix de l’artiste et de ses trois artistes invité-ex-s (Nikima Jagudajev, Tarren Johnson et Mario Espinoza) avec la volonté d'accéder à de nouvelles formes de communication vocale, au-delà du langage.

L’artiste considère la voix comme un médium égal au mouvement du corps et à la danse. Un vecteur qui provoque des vibrations et qui connecte le corps physique et émotionnel à l'environnement dans lequel il se déplace. En tant que forme d’expression humaine, la voix et son potentiel ne sont, selon elle, que partiellement explorés, pour ne pas dire ignorés, craints ou censurés.

Comme l’écrit Anne Carson dans son texte «The Gender of Sound» (1995), les voix féminines sont connotées comme émotives et stridentes, tandis que celles masculines reflètent la maîtrise de soi, la confiance et la rationalité. Se détachant de la pratique dominante du logos, la voix (dans sa dimension incontrôlée, dissonante et émotionnellement complexe) invoque la pluralité de voix singulières, qui viennent se lier entre elles. Adriana Cavarero dit dans «For More than One Voice: Towards a Philosophy of Vocal Expression» (2005): «[...] ce qui est indéniable dans le son de chaque voix, c’est l’unicité incarnée et relationnelle de chaque être existant».

ECHOES est une invitation au dialogue et à l'ouverture d'espace, permettant à différentes voix de se rejoindre, de se répondre, de gagner en existence, et de devenir singulières et politiques.

Communiqué de presse (PDF)

Exposition généreusement soutenue par les fondations Gubler-Hablützel, Anne-Marie Schindler et Georg und Josi Guggenheim.